Depuis 1982, l’installation d’un système de ventilation devient obligatoire. Actuellement, il existe un appareil fiable pour ventiler qu’est la VMC. Celle-ci permet d’aérer efficacement les pièces à vivre. Aussi, si vous n’avez pas encore un système de ventilation, profitez de vos travaux de rénovation pour en installer un. Dans cet article, nous allons voir comment installer une vmc en rénovation.

VMC : de quoi s’agit-il exactement ?

Une VMC signifie ventilation mécanique contrôlée. C’est un système d’aération artificielle à installer dans une maison. Celle-ci permet de recycler l’air à l’intérieur de la pièce. Une VMC dispose d’une centrale de ventilation. Elle aspire l’air usé dans la maison surtout dans les pièces de travail comme la cuisine et les salles de bain et le rejette hors du logement. Ensuite, il absorbe l’air froid extérieur et le jette dans la maison. Ainsi, la pièce est toujours aérée et l’air recyclé.

Les différents types de VMC

Il existe deux grands principaux types de VMC. D’abord, une VMC simple flux. Celle-ci se contente de chasser l’air pollué dans la pièce et le rejette hors de la pièce. C’est un modèle ancien, mais facile d’installation. Ensuite, il y a des VMC double flux. Sa particularité : elle dispose d’un échangeur thermique. Grâce à cet outil, l’air frais aspiré par la VMC sera chauffé avant d’être diffusé dans la pièce. Ce modèle vous permet de réaliser de belles économies sur votre facture de chauffage. Pour cause, même en hiver, vous n’avez pas besoin de mettre votre système de chauffage en pleine puissance.

Quid d’une VMC en rénovation ?

Les maisons anciennes sont dépourvues souvent d’un système de ventilation notamment de VMC. Lors de la rénovation de votre habitation, il est nécessaire d’y installer une VMC. Pour une facilité de pose, le mieux est d’opter pour une ventilation mécanique répartie ou VMR. Cette dernière est très pratique en rénovation. Celle-ci ne dispose pas de gaines, ce qui est avantageux lorsque le passage de gaines est difficile ou impossible. Il suffit d’installer des petits aérateurs qui assurent l’extraction d’air dans les pièces humides du logement.

Voici également les étapes de pose d’une VMC simple flux si vous sentez être de taille à effectuer cette opération. Installez le caisson d’extraction dans les combles de votre maison.

Le mieux est de l’attacher à la charpente. Ensuite, installez les bouches d’aération dans les pièces de travail : salles de bain, cuisine, WC. Pour ce faire, trouez votre plafond avec une scie pour permettre de placer les différentes bouches d’extraction. Après, fixez ces dernières à des gaines. Servez-vous d’une tuile douille pour créer une sortie par le toit de la maison. Le conduit placé, raccordez-le au caisson avec un conduit de serrage. Pour terminer l’installation d’une VMC simple flux, posez les différentes entrées d’air dans le haut de votre fenêtre. L’installation d’une VMC double flux nécessite l’intervention d’un professionnel. Sinon, inspirez-vous de ce site.