Par définition, un portail battant se compose de deux vantaux. Pour lui permettre de s’ouvrir, vous devez avoir un dégagement intérieur suffisant. En effet, l’ouverture du portail vers l’extérieur n’est pas très conseillée au risque d’empiéter sur la voie publique. Toutefois, ce système d’ouverture reste très efficace avec un angle d’ouverture dépassant les 90°. Qui plus est, il est facile à installer contrairement à un portail coulissant. Pour ce faire, il vous faut suivre certaines étapes.

Combien y a-t-il de types de pose d’un portail battant?

Et bien pour répondre à votre question, il y en a approximativement deux: la pose entre piliers et la pose en applique. Dans le premier cas, on parle de consolider les fixations du portail au milieu des piliers. Concrètement, le portail et les gonds sont directement fixés sur les piliers. Et dans le second cas, l’opération consiste à les affermir de manière perpendiculaire à l’extérieur de la zone de passage.

Étape 1: Localisez les points de fixation de votre portail battant

Ce procédé implique un contrôle complet de la structure d’accueil du nouveau portail battant. À savoir, l’entière planéité du seuil, l’écartement entre les piliers, mais aussi l’emplacement des fixations. Effectivement, sachez qu’un terrain en pente ne convient pas forcément à ce type de portail. Mais si votre terrain dispose tout de même d’une légère pente, ne vous inquiétez pas, il suffit de mesurer la longueur du vantail ouvert et ajouter la garde au sol. Il s’agit là d’un petit espace entre le sol et la base du portail permettant aux eaux de pluie de circuler pendant les périodes orageuses. Au sujet des piliers, ils doivent être extrêmement solides pour supporter le poids du portail, mais aussi le passage régulier des véhicules. Simple à poser, veillez simplement à respecter leur hauteur vis-à-vis du portail.

Étape 2: Installez les vantaux

Pour cette opération, vous avez besoin de planches et de cales. Ainsi, les planches et cales peuvent servir à ajuster les vantaux et à bien les solidariser. Des cales doivent aussi être placées en lieu et place du garde au sol et donc de même épaisseur. Et n’oubliez pas de placer les vantaux dans le sens d’ouverture choisie notamment vers l’extérieur ou l’intérieur. Enfin, on vous recommande de ne jamais aménager vous-même votre portail battant. Lourd comme il est, vous pourrez facilement vous blesser tout en compromettant toute l’opération.

Étape 3: Procédez au scellement des vantaux

D’abord, il faut mouiller les cavités dans les piliers et y introduire les pattes de scellement. Après cela, il n’y a plus qu’à remettre en place les vantaux et bien les cheviller. Il est ensuite temps de combler les trous avec le mortier de scellement. Une fois terminé, vous pouvez désormais enlever les cales précédemment utilisées. À titre d’information, il est vital de respecter le temps de séchage avant d’user du portail afin d’assurer la solidité et la durabilité de la structure.