Vous voulez raccorder un chauffe-eau électrique à votre nouvelle habitation ? Vous aurez à accomplir deux étapes incontournables : le raccordement hydraulique et le branchement électrique.

Raccordement hydraulique

Avant d’entamer vos raccordements hydrauliques, il est primordial de couper l’eau depuis la vanne d’arrêt du circuit en amont du chauffe-eau. Il faut d’abord poser un siphon. Cet accessoire du groupe de sécurité permet d’assurer la connexion entre le groupe et le réseau d’évacuation. En fait, le groupe de sécurité régule la pression à l’intérieur du ballon d’eau chaude. Il est relié par un raccord à compression et fait déverser les eaux usées par un tuyau en PVC. Montez le tuyau avec une légère pente pour favoriser l’écoulement. Prévoyez un tuyau qui peut supporter de l’eau chaude, car ceci vous sera utile, lorsque vous aurez à purger votre chauffe-eau électrique lors de vos prochains entretiens périodiques.

À la sortie d’eau chaude, vous aurez intérêt à réaliser une bonne étanchéité à la filasse avant de visser le raccord diélectrique. Certains installateurs vous préconisent de monter les raccords diélectriques à la sortie du chauffe-eau, d’autres vont vous demander de le monter à l’entrée d’eau froide et, d’autres encore, à la sortie et à l’entrée d’eau. Ce qui est sûr, c’est que ce raccord empêche la corrosion de vos raccordements. Il vous faut maintenant installer le mitigeur thermostatique. Appelé encore mélangeur, il permet de mélanger l’eau chaude à l’eau froide et vous laisse le choix de régler la température de l’eau en sortie du chauffe-eau. Commencez par connecter le mitigeur à l’arrivée d’eau froide et raccordez-le à la sortie d’eau chaude du chauffe-eau, à l’aide d’un flexible de qualité. Raccordez ensuite la sortie du mitigeur au circuit d’eau chaude de l’habitation. L’utilisation d’un mitigeur vous permet d’augmenter significativement le volume d’eau chaude disponible. On conseille également d’installer un réducteur de pression au groupe de sécurité. Ceci vous permet de prolonger la durée de vie du groupe de sécurité. Pour ces raccords, utilisez des joints à fibre qui ont la propriété de se gonfler lors de la mise en eau et permettent ainsi d’avoir une excellente étanchéité.

Raccordement électrique

Pour l’alimentation électrique de votre chauffe-eau, le courant doit provenir d’un disjoncteur modulaire, calibré à 20 A, situé sur votre tableau électrique. Pour vos manipulations, utilisez un tournevis isolé. Optez également pour un contacteur jour/nuit pour une meilleure gestion de votre consommation d’énergie. Ainsi, votre chauffe-eau ne fonctionne que pendant les heures creuses pendant lesquelles, l’électricité est moins chère. Le chauffe-eau est raccordé par le thermostat qui est l’organe de commande de la résistance.

Au fait, tout branchement direct sur la résistance est, non seulement dangereux, mais est formellement déconseillé. Prévoyez aussi la mise à terre qui est indispensable pour prévenir tout risque d’électrocution. Il ne vous reste plus qu’à refermer le capot. Pour mettre en service le chauffe-eau, réglez d’abord la température désirée au mitigeur. Il vous reste à ouvrir l’arrivée d’eau et remettre le courant. Votre chauffe-eau est maintenant bien raccordé et prêt à fonctionner.