Bénéfique autant sur le plan thermique qu’acoustique, l’isolation permet également de créer une barrière protectrice autour de la maison contre l’assaut des éléments. Plus précisément, isoler la toiture constitue une démarche visant à confiner les combles et ainsi empêcher les déperditions de chaleurs excessives. L’air chaud étant nettement plus léger que l’air froid, il a tendance à s’échapper vers le haut, c’est-à-dire au niveau du toit. La moindre petite fuite pourrait avoir des conséquences irréversibles. Il serait facile de déduire de cette constatation que l’urgence est bien présente et qu’il faut agir sans plus attendre.

Isoler la toiture, que faut-il savoir ?

Avant de vous aventurer en terrain inconnu, vous devez impérativement vous tenir informer des exigences et normes en matière de rénovation. Étant constamment soumis aux lois et règlementations en vigueur, vous êtes dans l’obligation de suivre minutieusement les stipulations régionales instaurées. Entre les règles concernant les zones de protection architecturale du patrimoine ou les périmètres répertoriés zone classée, aucun bâtiment ne déroge aux autorités. Toutefois, dans la mesure où vous ne faites pas partie de ces groupements cités précédemment, c’est à la mairie qu’il faudra rendre se référer. L’utilisation de tel ou tel matériaux et même les teintes est soumise à des règles de conformité stricte. Le point le sur lequel, la commune est le pointilleux reste la nature des revêtements choisis.

En quoi une toiture bien isolée est-elle bénéfique ?

Malgré le montant de l’investissement financier que ces travaux impliquent, leurs impacts énergétiques immédiats et à long terme amortissent graduellement ces lourdes dépenses. Régler de façon pérenne les problèmes d’isolation au niveau de ces structures favorise la réduction significative de la consommation énergétique. En raison de la baisse des pertes calorifiques escomptées, les systèmes de chauffage et climatisation énergivores sont moins sollicités. Ainsi, vous constateriez une nette diminution de votre facture d’électricité, à raison d’un tiers de la valeur totale. Également d’un point de vue écologique, ces opérations réduiront considérablement le taux rejet de gaz à effet de serre. Ce serait un vrai geste pour l’environnement et par conséquent pour toute l’humanité.

Quels sont les principaux techniques de mise en œuvre d’une isolation de toiture

Lorsqu’il s’agit de méthode de réalisation d’isolation de toiture, deux options s’offrent à vous : intérieur ou extérieur. Chacun ses spécificités et dans la majorité des cas recensés, c’est la première qui est privilégiée. Plus abordables et relativement aisés à mettre en place, certains critères sont à prendre en considération. Que ce soit les matériaux isolants, le budget ou la nature des combles, ce sont les facteurs clés de réussite d’un projet d’isolation de toit. Par exemple, concernant les combles dits perdus, la technique la plus utilisée est le soufflage. À l’aide de laine ou d’ouate de cellulose, des artisans chevronnés soufflent dans les isolants sous forme de flocon. Toutefois, il faudra s’assurer de l’état du sol. Avec le taux d’humidité élevé de ces lieux, une dégradation continuelle aurait pu atteindre le plancher. Compte à la deuxième option, l’isolation par l’extérieur est extrêmement coûteuse et convient mieux aux demeures en construction.