Le radiateur électrique est un chauffage performant, mais aussi très esthétique. Il produit de la chaleur grâce à une résistance électrique. Le terme radiateur électrique regroupe une large gamme de systèmes de chauffage, à savoir, les convecteurs, les radiateurs rayonnants, ceux à inertie, etc. Si vous ne savez pas quel radiateur choisir, ces quelques éléments comparatifs pourront peut-être vous aider.

Tout savoir sur le fonctionnement d’un convecteur électrique

Le principe est qu’il utilise le phénomène de convection pour chauffer la pièce. Cela consiste à chauffer l’air aspiré par le bas de l’appareil et le faire sortir ensuite par le haut. Très pratique, l’air chauffé atteint le plafond pour se propager par la suite dans la pièce. De ce fait, l’air est de nature sec et peut à long terme noircir les murs. Mais son principal inconvénient reste la répartition inégale de la chaleur dans la pièce. En effet, on constate une différence de température entre le sol et le plafond. Et la température diminue au fur et à mesure que vous vous éloignez de l’appareil. Néanmoins, sa rapidité de chauffe n’est pas un détail négligeable. Ainsi, vous pouvez faire des économies en optimisant votre consommation d’énergie.

Quel intérêt miser sur un radiateur rayonnant?

Un radiateur rayonnant associe l’action de rayonnement à celui de la convection. Contrairement aux autres systèmes de chauffage, il est capable de chauffer à la fois l’air, les murs, mais aussi les êtres présents dans la pièce. Pour cela, la résistance électrique chauffe une plaque qui produit ensuite de la chaleur. On compare même son rayonnement à celui du soleil, car la chaleur émise est presque naturelle. Toutefois, il n’est pas très recommandé si vous désirez une chaleur homogène dans la maison. Effectivement, une différence de température se fait également sentir. Qui plus est, le processus est assez lent et augmente par la même occasion votre facture d’électricité.

Zoom sur le radiateur à inertie

Comme son nom l’indique, il utilise un corps de chauffe notamment en fonte ou en aluminium pour produire de la chaleur. Très rentable, on le surnomme radiateur à chaleur douce. Il est capable d’émettre une chaleur à la fois douce et homogène. En plus, il procure une sensation agréable et n’assèche pas du tout l’air. Son principal atout réside dans le fait qu’il peut continuer à chauffer même lorsque l’appareil est déjà éteint.

Il y a deux types d’inertie: sèche et fluide. Le chauffage à inertie sèche opte pour un corps de chauffe extrêmement solide. Voilà pourquoi, le choix de matériau est crucial, car il renforce ou non la performance de chauffe de l’appareil. Il faut donc un matériau conducteur pour retenir la chaleur et garantir ainsi un maximum de confort thermique. S’agissant du radiateur à fluide, il monte vite en puissance contrairement au modèle à inertie sèche. Concrètement, la résistance chauffe un liquide caloporteur qui peut-être de l’huile ou du glycol.

Pour information, il y a aussi d’autres types de radiateurs comme le radiateur soufflant, infrarouge, soufflant en céramique, à bain d’huile, etc. Ainsi, vous pouvez choisir un modèle pour chaque pièce de la maison.